La reconnaissance

Aïe ! Elle fend le coeur. Le site de la biodiversité préventive et associative vous déverse abondamment sa reconnaissance d'être ici… Mais n'en profitez pas trop, non plus…

© Marque et concept déposés.

Depuis mai 2010, pour vous Association France Prévention prévient dans de très nombreux domaines essentiels, pour ne pas subir.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention@gmail.com ou au
01 71 20 68 29
Nos articles sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs. Ils ne peuvent être ni reproduits, ni traduits et utilisés qu'à titre limité et personnel.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher.
-------©

 

 

Prévention par les bonnes vieilles recettes :

 

Un principe de base, pas trop compliqué et pourtant souvent inaccessible est :

L'établissement de la reconnaissance, reconnaissance témoignée par des mots et confirmée par des actes.

Comme disaient nos chers grands-parents : ne pas cracher dans la soupe.

L'un commence, l'autre suit et le premier recommence…

Le principe de recevoir une gifle et d'en accepter une autre appartient à un autre temps.

Nous ne sommes plus non-plus des guerriers aux armes acérées.

Ne devenons pas des « méninges enflammées » qui utilisent tous les stratagèmes de destructions invisibles sur l'autre.

Revenons à notre reconnaissance, elle est intéressante par sa capacité de conquête.

Elle s'adresse à tous et toutes sans distinction d'âges ou autres critères.

Elle est passionnante car sans fin, source intarissable, relais assuré, tout au long d'une vie, d'un bout à l'autre de la Terre…

Comment s'établit-elle ?

Par l'écoute, l'acceptation de la réponse et la dynamisation par la curiosité formulée par une simple question.
Et re écoute, re acceptation et re dynamisation.

Gratuit, ludique, sportif quand on est pas d'accord… tout sauf inutile.

Une forme primaire de prévention et de prise de bonnes habitudes.

On ose valider par la reconnaissance.

Voulez-vous essayer ?

Cela ressemble à une recette, vous pouvez y mettre plus ou moins de sel, de chocolat, vanille et ainsi de suite, en fonction des apprentissages, du moment…

Les régimes, allergies, maladies, goûts, tout s'adapte.

 

Sylvie BRIERE
 
 
Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas l'absolue connaissance.