Douleur - Lexique

Depuis mai 2010, sur le portail de la prévention active,
© Marque et concept déposés.
Depuis mai 2010, pour vous Association France Prévention prévient dans de très nombreux domaines essentiels, pour ne pas subir.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention@gmail.com ou au
06 47 89 64 49
Nos articles sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs. Ils ne peuvent être ni reproduits, ni traduits et utilisés qu'à titre limité et personnel.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher.
-------©
 

 

DOULEUR :

 

 

Messieurs, fermez les yeux et descendez le curseur de quelques lignes.
Accoucher dans la douleur !
Ça c'est du concret, du représentatif et du bien culpabilisant pour beaucoup. Cette belle douleur, qui peut durer plusieurs jours ou quelques heures, a transité par toutes les couleurs d'appréciations, de celles qui l'ont vécu, mais aussi de ceux qui l'ont vu. Les réactions sont tellement variées qu'elles passent parfois par la négation.
Il est question d'une douleur physique que l'on décrit de multiples façons, accompagnées de multiples appréciations. Il lui arrive d'être passé sous silence. On peut lui en ajouter une autre qui est celle de l'esprit, elle fait l'objet des mêmes variantes et fluctuations, on ne la voit pas non plus, on la suppose et on en doute ou on en est sur.
Mesdames, à votre tour…
La guerre et ses souffrances, en voilà un sujet qui fait aussi parler, écrire et qui après l'événement, divise encore. Si l'on rapproche la guerre de l'accouchement, une petite impression se glisse : les hommes et les femmes auraient-ils une difficulté à être dans le même sens ? Non car les guerres sont là pour protéger les parturientes !
Garantir… par une autre guerre qui depuis Mme Beauvoir, se nomme « des Sexes ».
Même lorsque l'on capitule devant celle-ci et que l'on subit (douleur) ou choisit une solitude, « on » vient vous chercher quelques histoires sur votre statut qualifié d'anormal. A ce stade, la fouille de vie privée frôle une nouvelle belligérance organisatrice de souffrances. Quand elle va plus loin, une action puis une ou des réponses et parfois une rébellion-repli se mettent en place de façon libératoire ou endémique. En voilà une belle guerre sans arme ! Mais franchement, il y en a tellement d'autres. Leurs bases sont le manque de connaissances, une intolérance, la peur et le pouvoir et toutes engendrent (accouchent) dans le tourment.

Donc, la douleur se divise et se multiplie entre les ressentis du corps et ceux de l'esprit et elle subit les intempéries de l'espace temps, géographique et sexuel.
Et il y a celle qui n'est pas éprouvé par tous : la douleur de la douleur. A ce niveau, on parle d'humanisme, parfois interprété de travers. Tout ce qui est rare n'est pas précieux car la lutte contre cette souffrance fait l'objet de beaucoup de guerres !!
L'effet de conclusion est qu'il faut introduire un petit virus (positif) qui consiste à endiguer la ou les souffrances. Cela est fait mais son travail de nettoyage atteint une telle dimension qu'il va durer encore longtemps.

 


 

Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1
17 janv. 12
Mise en ligne 26 juillet 2013
 
 
Nous sommes joignables au 06 47 89 64 49 .
Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas l'absolue connaissance.